Accueil - Patrimoine bâti - Maison et magasin général Forcade

MAISON

Forcade et magasin général

1604, chemin du Fleuve

Cette maison d’esprit québécois fut construite en 1847 par Joseph Forcade, menuisier. Monsieur Forcade avait obtenu l’emplacement lors d’un bail à rente foncière d’Antoine Alé (Hallé), forgeron et capitaine de milice.

Elle se distingue par ses trois niveaux et ses grandes fenêtres (anciennes vitrines) sur la façade principale qui évoquent son utilisation comme magasin général au rez-de-chaussée.

Située au cœur de New Liverpool, cette maison a eu une vocation commerciale pendant plusieurs décennies. En premier, Albert Forcade, fils de Joseph, y aménage un magasin. En 1893, il donne la propriété à son neveu, Honoré McReady. Ce dernier étant maître de poste à New Liverpool pendant 29 ans, la maison abritera un bureau de poste entre 1898 et 1927. Ensuite, Georges Charest achète la propriété qui deviendra le très connu magasin général.

Georges, 1905-1986, et Auxilia Charest, 1902-1991

Ils sont les enfants de Josephat Charest et de Rose Délima Hardy.

Georges est âgé de 22 ans lors de l’achat de la maison. Il y installera son magasin connu sous le nom de Magasins Indépendants “Victoria” Independent Stores Limitée. Auxilia, sa sœur, prendra la relève au cours des années 40 et tiendra le magasin jusqu'à la fin des années 70, pendant plus de 40 ans.

Albert Forcade, 1839-1909

Albert Forcade, navigateur, obtient la maison par donation de ses parents en 1861. En 1864, il épouse en premières noces Rosalie Tardif. Il tiendra le magasin au rez-de-chaussée de la maison de 1870 à 1893. Il deviendra par la suite marchand général et maître de poste.

Il a été le premier maître de poste de New Liverpool en 1874 et y est demeuré jusqu’en 1892. Il fut également maire de Saint-Romuald de 1887 à 1889.

G. Charest

Magasins Indépendants "Victoria" Independent Stores

Source: Société d'histoire de Saint-Romuald

La famille Charest: de g. à d.: Honoré, Auxilia et Goerges. En avant, Josephat et Rose De Lima Hardy

Source: Société d'histoire de Saint-Romuald