Accueil - Patrimoine bâti - Maison Roberge

MAISON  

Roberge

65, rue du Collège

Caractérisée par son toit mansardé et ses lucarnes en demi-cercle, cette maison construite vers 1880 est de style second Empire. Elle appartenait à la famille Roberge et abrita pendant plus d’un demi-siècle la Centrale Bell Téléphone.

Centrale Bell Téléphone vers 1920.

Source: Société d'histoire de Saint-Romuald  

Monsieur William J. Roberge 

Source:  Michel L’Hébreux         

Le téléphone à Saint-Romuald

1883 : 3 personnes possèdent le téléphone

1906 : 100 personnes

1953 : 1 000 personnes

1953 : le téléphone à cadran fait son apparition

C’est en 1953 que la centrale fut déménagée sur la rue de la Fabrique, l’actuel chemin du Sault.

© SHSR

La famille Roberge et la Centrale Bell Téléphone

L’inscription de 1888 dans l’annuaire téléphonique mentionne le nom de Monsieur Joseph Roberge suivi des mots « Bureau central » et du numéro 349. Cette inscription porte à croire que dès 1888, et peut-être avant, M. Roberge agissait à titre de représentant local pour la compagnie Bell Téléphone. Toutefois, ce n’est que le 17 février 1890 qu’il sera officiellement reconnu « agent local ». Son fils, Willie J. Roberge, prendra la relève en 1906.

Deux téléphonistes de la centrale:  Mme Bella Houde et Mme Yvonne Gagnon. 

Source: Michel L'Hébreux