Accueil - Patrimoine bâti - Maison Roberge

MAISON  

Roberge

65, rue du Collège

Caractérisée par son toit mansardé et ses lucarnes en demi-cercle, cette maison construite vers 1880 est de style second Empire. Elle appartenait à la famille Roberge et abrita pendant plus d’un demi-siècle la Centrale Bell Téléphone.

Centrale Bell Téléphone vers 1920.

Source: Société d'histoire de Saint-Romuald  

Monsieur William J. Roberge 

Source:  Michel L’Hébreux         

Le téléphone à Saint-Romuald

1883 : 3 personnes possèdent le téléphone

1906 : 100 personnes

1953 : 1 000 personnes

1953 : le téléphone à cadran fait son apparition

C’est en 1953 que la centrale fut déménagée sur la rue de la Fabrique, l’actuel chemin du Sault.

La famille Roberge et la Centrale Bell Téléphone

L’inscription de 1888 dans l’annuaire téléphonique mentionne le nom de Monsieur Joseph Roberge suivi des mots « Bureau central » et du numéro 349. Cette inscription porte à croire que dès 1888, et peut-être avant, M. Roberge agissait à titre de représentant local pour la compagnie Bell Téléphone. Toutefois, ce n’est que le 17 février 1890 qu’il sera officiellement reconnu « agent local ». Son fils, Willie J. Roberge, prendra la relève en 1906.

Deux téléphonistes de la centrale:  Mme Bella Houde et Mme Yvonne Gagnon. 

Source: Michel L'Hébreux