Accueil - Patrimoine bâti - Maison  Henri-Dutil

MAISON

Henri-Dutil

305, rue de Saint-Romuald

En avril 1922, M. Henri Dutil obtient d’Alphonse Roberge une concession, un bail à rente foncière annuelle, pour le terrain. Sur l’acte notarié passé devant Me Charles Cantin, il est stipulé qu’une maison devra être construite sur ce terrain au cours de l’été 1923.

M. Dutil fait donc construire cette résidence à trois étages, d’inspiration cubique (Four-square style), qui se caractérise par son toit en pavillon, la disposition symétrique des ouvertures et son revêtement extérieur en crépi. On remarque aussi des fenêtres en arc bombé ou ornées d’arcades.

Autrefois, une galerie couverte complétait le carré original de la maison du côté sud. Elle fut transformée lors d’un agrandissement pour lui donner sa configuration actuelle. La propriété incluait aussi un terrain de tennis aménagé au début des années 30, qui fut très fréquenté par des amis et des sportifs amateurs des environs.

La famille Dutil a habité cette maison pendant 60 ans, soit jusqu’en 1981. Depuis, elle est occupée par des professionnels qui y tiennent leurs bureaux d’affaires.

Henri-Arthur, fils d’Henri Dutil en avant de la maison, 1930    Source :  M. Raymond Dutil  

La famille Dutil vers 1950. De g. à d. : André, Louise, Henri-Arthur, Denise, Cécile Dionne, Hélène, Henri   Dutil, Paul, Charlotte, Raymond, Laurent et Renée.

  Source : M. Raymond Dutil   

Henri Dutil (1891-1980)

Henri Dutil est né à Saint-Calixte (Plessisville) le 7 décembre 1891. Il est le fils d’Henri Dutil et de Hedwidge Doucet. Le 5 juin 1917, à l’âge de 26 ans, il épouse, à Saint-Romuald, Cécile Dionne (1899-1978) de Saint-Antoine-de-Tilly. Elle était la fille d’Arthur Dionne et d’Angélique Lafleur. Henri et Cécile fondent ensuite une grande famille puisqu’ils auront cinq filles et cinq garçons.

Henri fait ses études au Séminaire de Québec et plus tard à l’Université Laval, où il obtient son diplôme en journalisme. Il exerce sa carrière professionnelle pendant 37 ans, d’abord comme journaliste et éditorialiste à L’Événement-journal, puis comme chroniqueur parlementaire durant 30 ans pour le journal Le Soleil à l’Assemblée nationale. En raison de son travail remarquable, il est nommé président de la Galerie de la Presse parlementaire.

À Saint-Romuald, il a assumé la fonction de maître de poste de 1920 à 1931 et de 1937 à 1947. Henri Dutil s’est aussi impliqué activement pendant plus de 25 ans au conseil d’administration de la Caisse Populaire de Saint-Romuald. Il en a été le vice-président de 1947 à 1961, puis président de 1962 à 1974. Monsieur Dutil a pris sa retraite à l’âge 75 ans. Il est décédé le 9 juillet 1980.

Monsieur Henri Dutil

Source :  M. Raymond Dutil