« J’étais passionné par les exploits de Blériot, je suivais de près tous les travaux des constructeurs européens, alors j’ai bâti mon avion, et il a volé… » Lauréat Vallière, 1966

En 1912, alors âgé de 22 ans, Lauréat Vallière, caractérisé par son esprit créatif et inventif, avait imaginé, conçu et fabriqué son propre avion. La carlingue était en bois léger, vissé, collé et recouverte de toile. Vallière avait fait venir d'Angleterre un moteur de 4 cylindres d’une puissance de 35 cv. Son aéroplane pouvait atteindre 60 pieds d'altitude. Il fut un pionnier de l'aviation. À cette époque, l’aviation était à ses débuts; Louis Blériot traversa la Manche en 1909 et plus tard en 1927, Lindbergh fit la traversée de l’Atlantique.

À la même époque, Vallière a aussi inventé un modèle de transmission d’automobile qui pouvait changer de vitesse sans pédale d’embrayage et possédait une possibilité de multiplication jusqu’à dix vitesses. Il l’avait imaginé et sculpté simplement « pour s’amuser ». Selon plusieurs personnes, c’était un chef-d’œuvre de conception et d’invention. Des ingénieurs des compagnies d’automobiles impressionnés par le travail de Vallière auraient rapporté à leurs supérieurs des croquis qui montraient le mécanisme. Finalement, Vallière remet la transmission à un professeur de l’Université Laval qui devait s’occuper de lui obtenir un brevet d’invention. Malheureusement, il n’obtient jamais son brevet et la transmission est retournée dans sa boutique où les visiteurs pouvaient l’admirer.

Cliquer sur les images pour agrandir